Quelques raisons de parcourir la terre namibienne

Quelques raisons de parcourir la terre namibienne

Le désert du Namib, où vous pourrez faire un safari de découvertes, n’est pas le seul site naturel existant en Namibie. Ce vaste territoire sauvage doit aussi sa renommée aux autres espaces vierges qui abritent des faunes et des flores diversifiées. Des animaux ainsi que des végétaux vivent en toute liberté, par exemple, au cœur du parc national d’Etosha, un immense havre de paix caractérisé par un désert de sel infini. Toujours dans cette réserve protégée se cachent les tribus Himbas. Alors, cette contrée attend les voyageurs avec une nature luxuriante et une culture riche marquant la spécificité des sols africains. Pour profiter au maximum de votre dépaysement en Namibie, optez pour une visite d’un grand sanctuaire sauvage, le parc national d’Etosha qui se situe à environ 400 kilomètres au nord de la capitale, Windhoek.

Au cœur de la réserve d’Etosha pour observer la vie sauvage

Le parc national d’Etosha est le lieu idéal pour faire un safari. C’est d’ailleurs l’une des réserves animalières les plus singulières au monde. Il gorge un immense pan salin de 130 kilomètres de long et de 50 kilomètres de large qui s’avère être sec la majeure partie du temps, mais se remplit d’eau en période de pluie. Un tiers de sa superficie de 22 275 km² est ouvert aux visiteurs et les safaris se dérouleront dans les pistes sud, est et ouest. Dès l’entrée, à Anderson Gate, vous jouirez déjà d’un panorama pittoresque qui évoque un désert infini parsemé d’acacias et de cactus. Lors des séjours en Namibie, vous trouverez des girafes ainsi des familles d’éléphants dans cette partie de la réserve. Par ailleurs, les points d’eau sont des endroits à ne pas rater si vous voulez assister à d’uniques spectacles sauvages. Beaucoup d’autres lieux d’observations sont à privilégier. Le parc d’Etosha abrite 113 espèces de mammifères et 340 espèces d’oiseaux.

Une virée culturelle dans les villages des tribus Himbas

Après ce safari de découvertes d’animaux sauvages, vous pourrez faire un saut dans les villages des Himbas qui comptent parmi les tribus emblématiques de la Namibie. Ce sont des peuples semi-nomades vivant dans la partie nord de la terre namibienne dans le désert de Kaokoland. Les femmes Himbas sont remarquables à travers leurs cheveux, leurs peaux rouges. Elles utilisent des produits locaux pour se laver, car elles n’ont pas accès à des points d’eau comme leurs hommes qui s’occupent des troupeaux. Séjourner en Namibie sera alors une occasion de voir d’autres modes de vie. D’ailleurs, les femmes comme les hommes Himbas sont vêtues d’un pagne en peau de chèvres enroulé autour de leur taille. Leurs coiffures sont codifiées. À l’âge de se marier, les filles se coiffent de tresse vers l’arrière. Une fois en couple, elles se montrent avec de longues tresses enduites d’argile rouge et une couronne fabriquée à partir de peaux de chèvres, « l’errembe ».